Qu'est-ce que le véganisme?

LE VEGANISME, késako?

 

La prise de conscience de plus en plus d'individus sur l'état de la planète, les projets pour mettre en avant une alimentation 100% végétale toujours plus nombreux, les enquêtes d'associations de défense des animaux révélant l'horreur des coulisses de nombreuses industries (alimentaire, vestimentaire, pharmaceutiques...) ou simplement la volonté de faire changer les choses, sont toutes autant de raisons de croire que le véganisme est à la mode. 

Pourtant, il existe depuis bien avant l'apparition de la télé, même si l'apparat médiatique dont il se pare au XXIe siècle, n'est pas si mal, puisque de plus en plus de gens découvrent qu'il existe d'autres moyens de vivre sans exploiter, détruire, tuer...

 

Alors, qu'est-ce que le véganisme ? 

En fait, c'est très simple. Il s'agit d'un mode de vie qui vise à refuser toute exploitation animale. De ce fait, un vegan aura un régime alimentaire végétalien (excluant tous produits et sous-produits d'origine animale), refusera tous produits issus d'exploitation animale (cuir, laine, soie, cachemire, fourrure, duvet, cire d'abeille...) et tous ceux qui sont testés sur eux (tabac, cosmétiques, produits d'entretien, voire médicaments pour les plus courageux). Il ne se fait pas spectateur de la souffrance de ceux qui sont utilisés pour le loisir des humains (zoos, cirques, aquarium, delphinarium, promenade sur leur dos...).

Il ne s'agit donc pas d'un simple régime alimentaire, comme être juste végétarien ou végétalien. Le véganisme implique des choix moraux et politiques, une éthique de vie qui vise à défendre les plus faibles en se battant pour leur faire reconnaître des droits juridiques. 

Mais nous ne sommes pas vegan juste pour les animaux, même s'ils sont la base première de ce choix de vie, car tout ce qui peut avoir un impact négatif sur la planète découle de leur exploitation. 

Il existe 4 arguments majeurs pour faire le choix de vivre vegan :

 

LES ANIMAUX NON HUMAINS

Même si, comme dit plus haut, la question de la souffrance animale est actuellement au cœur du débat, c'est encore loin d'être suffisant. Chaque année, plus de 60 milliards d'animaux terrestres et plus de 1000 milliards d'animaux marins subissent l'enfermement, la séparation, la torture, la mutilation, le gavage et l'abattage à des fins alimentaires humaines ou non. Or, l'on sait maintenant que ces êtres sont sentients, c'est à dire, qu'ils ont la capacité de ressentir, d'émettre des choix et d'être conscients de leur vie. De quel droit nous permettons-nous de la leur enlever, tout en les considérant comme des esclaves durant leurs quelques mois, voire, jours de vie? Nous n'avons pas à le faire. Ni pour notre santé, ni pour notre bien-être. De nombreuses personnes ont fait le choix de vivre en respectant toutes vies et ne s'en portent pas plus mal, bien au contraire. 

 

LES ANIMAUX HUMAINS

Eh oui, l'Homme est aussi un animal. Le veganisme est aussi l'art de faire tomber des barrières plus encombrantes que pratiques, dont celle du "spécisme" (discrimination d'un individu par rapport à son espèce, comme le racisme le serait par rapport à la race ou le sexisme par rapport au sexe...). L'Homme n'est pas au sommet de la chaîne alimentaire, et n'est pas au dessus de toutes les autres vies sur Terre. 

On reproche souvent aux vegans de s'occuper plus des animaux que de leurs semblables. Mais savez-vous que 2/3 des terres agricoles du monde entier sont consacrées à l'élevage ou à la production d'aliments destinés aux animaux de "boucherie" ? Nous avons l'espace nécessaire pour nourrir 12 milliards d'habitants en repas complets, équilibrés et 100% végétaux si nous le voulions. Malgré tout, 800 millions d'êtres humains souffrent encore de malnutrition. Etre vegan, c'est aussi se soucier d'eux. C'est s'élever contre cette inégalité de répartition des ressources en clamant que tous ont le droit à une alimentation adéquat et pas seulement les habitants des pays "riches". 

 

LA PLANETE

L'élevage industriel a un impact négatif extrêmement important en écologie puisqu'il est le premier émetteur de GES (gaz à effet de serre) mondial, quasiment équivalent avec les transports (tous confondus). Il est aussi responsable de la pollution des terres et rivières, ainsi que des océans, de zones mortes (régions océaniques où toute vie a disparue), de déforestation (80% en forêt Amazonienne) ou encore de la surpêche et des chalutages profonds causant la destruction des écosystèmes marins (40% des prises finiront en farines de poissons pour nourrir les animaux d'élevage). A l'heure où la COP21 ne prendra pas de décision assez importante pour limiter le réchauffement climatique, chacun a le pouvoir de faire en sorte de diminuer cette production en refusant de se nourrir de produits animaux.   

 

LA SANTE 

De nombreux rapports scientifiques se multiplient montrant les dégâts causés sur le corps humain par la consommation de produits animaux. En effet, le stéréotype de l'homme carnivore fait pour manger de la viande a encore de beaux jours devant lui, mais est totalement faux. Du point de vue anatomique, physiologique et métabolique, l'homme n'a rien d'un carnivore mais se rapproche plus d'un frugivore ou herbivore. Même si notre corps est capable de digérer les produits animaux sur le court terme, sur le long terme il en est tout autrement. Plus de 90% des cancers sont causés par notre alimentation et notre environnement. L'intolérance au lactose (qui est l'allergie la plus importante chez le nourrisson), voire même à la viande se multiplient de plus en plus, tout comme certaines pathologies occasionnées par l'ingestion de ces produits : ostéoporose, obésité, diabète, cholestérol, maladies cardio-vasculaires et rénales... Continuer de se détruire de l'intérieur juste pour un "plaisir gustatif" est-il plus logique que de se nourrir sainement avec une alimentation végétale qui nous apporte tous les nutriments dont nous avons besoin ?    


Tous ces points seront développés lors des conférences du Vegan'Heart et après cette lecture vous pouvez d'ores et déjà préparer vos questions! :)

 

 

Pour aller plus loin : 

http://www.viande.info/
http://www.l214.com/etre-vegane
http://www.seashepherd.fr/
http://www.vegetarisme.fr/

http://www.lait-vache.info/